Les taux sont au plus bas,
c’est le moment de renégocier !
Renégociez votre prêt

Le marché immobilier en baisse et délais de transaction plus longs, beaucoup ne savent plus s’il est préférable de vendre puis acquérir un nouveau bien ou à l’inverse, acheter avant de vendre.

Voici quelques principaux facteurs à prendre en considération qui permettront de poser les bonnes questions.

  • Vendre avant d’acheter

La conjoncture actuelle de l’immobilier n’est pas vraiment en faveur des vendeurs. L’avantage principal de vendre au plus vite est avant tout d’éviter que le prix de son bien continue à baisser encore mais ce n’est pas la seule raison.

En effet, cela serait également source d’une pression en moins tout en évitant d’avoir recours à des prêts tels que prêt relais et prêt achat-revente*.

Mais ceci comporte également des risques dans le cas où la vente a eu lieu mais que le nouveau bien n’est pas encore trouvé (nous constatons que le délai pour un achat est plus long que pour une vente). Ce qui engendrait donc des contraintes telles que trouver un toit en location pour patienter, des déménagements en plus, des solutions de garde meubles si jamais pas assez de place etc…

  • Acheter avant de vendre

Contrairement aux vendeurs, les acheteurs n’ont pas les mêmes objectifs/attentes et sont en position de force car ne sont pas pressés d’acheter afin de profiter d’avantage de la baisse des prix pour voir plus grand.

Effectivement, ils peuvent disposer du temps nécessaire pour chercher un bien à leur goût et surtout du temps qui leur donnerait la liberté de bien négocier et/ou renégocier.

Même si la position de l’acheteur est plus confortable que celle du vendeur dans le contexte d’aujourd’hui, il ne faut pas oublier que s’ils achètent sans pouvoir trouver acquéreur pour leur ancien bien, il y aura à gérer un stress en plus qui sera amplifié par le fait de devoir contracter un prêt relais ou achat-revente qui ne sont financés qu’à 70% de la valeur du logement par les banques.

 

En conclusion, aucun de ces deux cas de figure ne semble être facilement envisageable. L’idéal serait d’avoir la certitude de pouvoir vendre (un engagement écrit) avant d’entamer sereinement les démarches pour son futur achat.

 

* Une alternative au prêt relais avec groupement de tous les anciens prêts avec le nouveau : plus qu’un seul prêt en cours avec une seule mensualité

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article

Rédiger un commentaire