Les taux sont au plus bas,
c’est le moment de renégocier !
Renégociez votre prêt

Le dispostif du Prêt à Taux Zéro Plus, destiné à financer pour partie l'acquisition d'une résidence principale et actuellement accessible sans condition de ressources, pourrait connaître quelques modifications à compter de 2012.

En effet, selon un amendement UMP adopté mardi en Commission des Finances, les prêts octroyés du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2014 ne seraient plus accordés aux contribuables dans la tranche des 10% des revenus fiscaux de référence les plus élevés.

Si cet amendement est repris par le Sénat, il représenterait pour l'Etat une économie de 58 millions par génération de prêts, tout en conservant le caractère d'aide sociale à l'accession sans trop en limiter la portée.

Rappelons qu'en 2011, le coût budgétaire du PTZ+ pour l'Etat s'élève à 2.6 milliards d'euros.

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article

Rédiger un commentaire