Les taux sont au plus bas,
c’est le moment de renégocier !
Renégociez votre prêt

Vous n’êtes pas encore propriétaire? Vous ne vous sentez pas capable d’assumer l’accès à votre première propriété…? Nous pouvons vous aider!


Le Gouvernement souhaite relancer l'accession à la propriété et pour cela vous avez de la chance car dès janvier 2016, les conditions de prêt dans le neuf et l’ancien deviennent plus avantageuses. En effet, vous avez le droit à tout un panel d’aides, de conditions et un barème de prêts spécial. Alors qu’attendez vous pour stopper des loyers à fond perdu?

Quatre nouveautés :

 

  • le PTZ dans l’ancien est étendu à la France entière à une seule condition que les travaux de réhabilitation représentent 25% du coût de l’opération
  • la plafond de revenu pour prétendre au PTZ augmente. Il passe de 1 000 à 4 000€ pour les revenus mensuels
  • le montant du prix à taux zéro double et permet de financer jusqu’à 40% du prix d’un logement neuf
  • la possibilité de rembourser 5,10,15 ans après selon les revenus.

Exemple pour un couple avec 35 000€ de revenus, 3 enfants, achetant un bien à 200 000€ sans apport dans l’ancien :

  

=> Ainsi, les premières années du prêt (de 5 à 15 ans, en fonction des revenus), le couple ne remboursera que 645 € par mois (ce qui représente un taux d’endettement de 22 %) grâce à un montant supérieur de PTZ mais également au différé d’amortissement d’au moins 5 ans, au lieu de 1041,6 € avec le PTZ 2015, ce qui aurait porté leur taux d’endettement à 35 % et aurait pu nuire à leur projet.

 

Avant le 1er janvier 2016 (ancien PTZ) :

 

Célibataire en région parisienne - revenus de 2 500€/mois - souhait d’achat d’un appartement neuf à 180 000€  => ACHAT IMPOSSIBLE (endettement trop élevé malgré un PTZ de 39 000€).

 

Après le 1er janvier 2016 (nouveau PTZ) :

 

PTZ de 60 000€ - un différé de remboursement de 5 ans => ACHAT POSSIBLE




Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à contacter nos conseillers au 03 20 51 25 72

 

10 Place de Strasbourg 59000 LILLE



Commentaires

Aucun commentaire pour cet article

Rédiger un commentaire

L'ajout de commentaire sur cet article a été désactivé