Les taux sont au plus bas,
c’est le moment de renégocier !
Renégociez votre prêt

Pour Standard and Poor’s (S&P’s), les prix de l’immobilier résidentiel français devraient baisser davantage que les professionnels du secteur ne l’anticipent. L’agence de notation table ainsi sur un recul des prix de – 15 % d’ici fin 2013, ce qui les ferait revenir à leur niveau de début 2009.

« Phénomène unique en Europe, le marché immobilier français a poursuivi sa hausse pendant près de 5 ans, malgré une brève correction à la suite de la crise financière de 2007-2008 et en 2011, les prix ont atteint des niveaux record grâce à la capacité d’emprunt des ménages », explique S&P’s. Mais cette capacité d’emprunt des ménages (qui intègre le revenu disponible, les taux d’intérêt et la durée des prêts) justement, devrait largement s’effriter en 2012.

L’agence s’attend en effet à une forte contraction de la distribution de crédits immobiliers de – 20 % cette année avec un impact immédiat sur les prix. Pour preuve, lorsque « la capacité d’emprunt des ménages français a chuté de – 7 % environ entre septembre 2007 et mars 2009, les prix ont chuté de 10 % entre mars 2008 et juin 2009 ».

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article

Rédiger un commentaire