Les taux sont au plus bas,
c’est le moment de renégocier !
Renégociez votre prêt

Quand courtier rime avec crédit assuré...
Dans un contexte de baisse des taux, les français sont nombreux à se laisser séduire par le crédit immobilier. Mais force est de constater que les conditions attractives que ne cessent de nous vanter médias et établissements financiers ne sont pas à la portée de tous. Pour pouvoir en bénéficier, les candidats à l'emprunt se tournent donc de plus en plus vers les prestations proposées par les courtiers. C'est en tout cas ce que révèle un sondage OpinionWay pour le compte de Vousfinancer, mené sur internet les 21 et 22 octobre 2015 et dont les résultats ont été dévoilés ce mardi 24 novembre.


Les courtiers de plus en plus sollicités !
En 2005, seuls 15% des prêts immobiliers distribués ont été négociés par un courtier. Dix ans plus tard, l'étude constate que les particuliers commencent enfin à prendre conscience des nombreux avantages qu'ils peuvent retirer à s'adjoindre les services d'un intermédiaire de crédit. En effet, le volume de dossiers traités par les courtiers en 2015 aurait quasiment doublé. Cette année, 29% des français ont ainsi eu recours à un courtier pour leur crédit immobilier. Une proportion qui, si l'on en croit croire Jérôme Robin, président de VousFinancer, pourrait « rapidement atteindre 40% de la production de crédit ».


Prêt immobilier : que recherchent vraiment les emprunteurs ?
Si l'on se rend compte que cette démarche est le plus souvent le fait de ménages jeunes(40% ont moins de 35 ans), tous ne sont en revanche pas habités des mêmes motivations. La plupart cherchent bien évidemment à décrocher le taux le plus attractif (59%), mais ils sont également 27% à avouer avoir mandaté un courtier pour obtenir leur prêt immobilier plus rapidement. Enfin, 21% plébiscite « la garantie d'obtenir son crédit » et 18% un « accompagnement dans les démarches ».

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article

Rédiger un commentaire

L'ajout de commentaire sur cet article a été désactivé