Les taux sont au plus bas,
c’est le moment de renégocier !
Renégociez votre prêt

Prévoir l’évolution du marché immobilier est la clé de la réussite d’une transaction. Le mot d’ordre est donc d’anticiper les fluctuations des prix de l’immobilier !

Maintenant, la question qui se pose est la suivante : sachant que les ménages semblent reprendre confiance et que la baisse des prix, couplée à celle des taux d’intérêts des crédits immobilier, permet à de nombreux primo-acquérants d’acheter un bien, est-ce que le marché immobilier va connaître une baisse importante dans les mois qui viennent ? Le marché immobilier promet d’évoluer en 2011. Mais comment ?

A travers cet article nous tentons de répondre aux questions qui se posent quant aux évolutions possibles du marché immobilier pour l’année 2011. Chaque année, cette question revient et sa réponse tente d’anticiper les évolutions des prix et du volume des ventes pour l’année prochaine.

2011 devrait marquer la fin de la hausse des prix immobiliers mais certainement une hausse des taux.

1. Peut on parler de bulle immobilière dans les régions où les prix atteignent des records ?

Le marché immobilier n'est pas un marché spéculatif. Les gens s'engagent sur le long terme lorsqu'il s'agit d'investir dans la pierre. Pour 2011, une hausse est prévue. Mais attention celle-ci n'est pas universelle, il faut tenir compte de deux facteurs majeurs :

- au second semestre 2010, nous avons constaté une hausse de 0,9% ce qui reflète un essouflement du marché.

- par ailleurs, il y a de vrais différences d'une région à une autre, exemple à "l'extrème" Paris on enregistre une hausse de 18% alors qu'en Basse Normandie on note une baisse de 2%.

2. Le ralentissement de la hausse des prix va-t-il se poursuivre en 2011 ?

L'inconnu en 2011 ce n'est pas le marché immobilier mais l'évolution des Taux d'Intérêts. Explication :

- si les taux sont stables, le marché national augmentera de 3%, mais attention il faut toujours tenir compte des disparités régionales !

- si les taux augmentent (entre 0,5 et 1%) les prix immobiliers seront à la baisse.

 

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article

Rédiger un commentaire

L'ajout de commentaire sur cet article a été désactivé