Les taux sont au plus bas,
c’est le moment de renégocier !
Renégociez votre prêt

Censée libéraliser le Marché en facilitant la dissociation du crédit et de son assuance, la loi Lagarde de juillet 2010 n'a pas produit les effets escomptés : le marché est plus sclérosé que jamais", affimre même l'association UFC Que Choisir qui vient de dresser le bilan à la suite d'un appel à témoignages."Les assureurs non-bancaires représentaient 14% des ventes d'assurances emrpunteur en juin 2011, contre 20% avant le passage de la loi", s'indigne l'association, qui relève aussi qu'en 2012, les 9 premiers acteurs de ce marché, tous filiales bancaires, représentaient 73% des cotisations. Au delà des refus de délégation qui sont encore constatés au mépris de la loi, l'étude montre que les " bancassureurs " usent du  chantage tarifaire (augmentation du taux du crédit, frais prohibitifs en cas de délégation) pour dissuader les clients de faire jouer la concurrence ou jouent aussi tout simplement la montre en prenant, volontairement ou non, du temps pour étudier les délégations et en prenant comme date limite le jour de la signature de la vente. UFG -Que Chosir préconise d'introduire dans le projet de  loi sur la consommation, dont l'examen au Parlement a commencé au début de l'été, le droit à résiliation annuelle, "seul véritable moyen de rétablir la concurrence".

 

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article

Rédiger un commentaire