Les taux sont au plus bas,
c’est le moment de renégocier !
Renégociez votre prêt

Le marché immobilier de tout le bassin parisien tourne au ralenti. Le nombre de transactions dégringole. Cela s’explique par une incompréhension entre acheteurs et acquéreurs et une rigueur des banques vis-à-vis de l’attribution des crédits.

 La baisse du nombre de ventes en ile de France atteint 30 à 40% sur un an et la production de crédits à l’habitat suit naturellement cette tendance avec une baisse d’environ 30% .

 Les primos accédants sont de plus en plus rares à pouvoir accéder au crédit à cause de la suppression du prêt à taux zéro dans l’ancien et de la frilosité des banques qui préfèrent se concentrer sur les meilleurs profils. De ce fait le prêt immobilier moyen est  aujourd’hui d’une durée plus courte et l’apport est plus conséquent qu’il y a un an. Les plus jeunes ménages et donc les primos accédants se retrouvent donc éloignés de l’accession à la propriété.

 Cependant les taux proposés par les banques qui sont historiquement bas n’incitent pas les vendeurs à baisser leur prix ce qui grippe le marché face à des acheteurs difficilement finançables et qui adaptent leur recherche en adéquation à la crise économique que connait l’Europe.

 Une possible remonté des taux en début 2013 devrait inciter les vendeurs à baisser les prix et donc à relancer le marché de l’immobilier et du crédit.

Votre courtier en prêts immobiliers, de part sa connaissance du marché bancaire et ses entrées directes auprès des banques, est en mesure de vous trouver un financement adapté.

 

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article

Rédiger un commentaire