Les taux sont au plus bas,
c’est le moment de renégocier !
Renégociez votre prêt

Jusqu’ici réservé pour l’essentiel à l’acquisition de logements neufs, le prêt à taux zéro sera élargi afin de faciliter l’accès à la propriété pour tous.

François Hollande avait promis des coups de pouce pour les primo-accédants (les personnes accédant à la propriété pour la première fois), c’est chose faite : il a annoncé ce jeudi l’élargissement du prêt à taux zéro à l’achat de logements anciens afin de faciliter l’accès à la propriété pour un plus grand nombre de Français.
Hollande annonce un PTZ élargi jusqu'à 40 % de la somme empruntée. Avec un différé de remboursement jusqu'à 5 ans.

"Nous allons faire une réforme permettant de faciliter l'accès à la propriété en faisant en sorte d'élargir le prêt à taux zéro", a déclaré le président dans un discours à Nancy. Le PTZ, qui fonctionne sous condition de ressources, est aujourd'hui destiné pour l'essentiel à l'acquisition d'un logement neuf mais il est également possible d'en bénéficier pour l'acquisition d'un logement ancien dans près de 6.000 communes si des travaux sont réalisés à hauteur d'au moins 25% du coût total de l'opération.
Le projet de loi de finances pour 2016 prévoit d'étendre le périmètre pour le logement ancien à l'ensemble de la zone C, soit tout le territoire hors les villes de plus de 50.000 habitants, de petits villes chères et la région parisienne.
Un différé de remboursement de cinq ans
François Hollande a également demandé que certains prêts à taux zéro soient accordés avec un différé de remboursement de cinq ans. Le dispositif de différé existe déjà mais une piste d'évolution pourrait être de l'élargir.
Enfin, le chef de l'Etat a évoqué la nécessité de porter le PTZ à "un montant qui puisse être à un niveau suffisant pour permettre l'accession", parlant d'un taux de 40%, sans en dire plus. Le pourcentage actuel varie, selon la zone, entre 18% et 26% du montant de l'opération.
Les primo-accédants de moins en moins nombreux
Elargir le prêt à taux zéro est un moteur important pour relancer le secteur de la construction, secteur qui permettrait lui-même de relancer la croissance, espère François Hollande. Cet élargissement peut se faire de plusieurs manières. Vers les logements anciens, comme cela est proposé, mais encore en relevant le plafond de ressources (seuls les primo-accédants en-dessous d'un certain seuil de ressources peuvent prétendre à un PTZ) ou en relevant le plafond d'aide accordé par l'Etat.
Les primo-accédants sont de moins en moins nombreux. En 2014, ils représentaient seulement 35 % des transactions contre 47 % en 2007, selon une étude Ifop. Le gouvernement pourrait profiter du vote du budget rectificatif en décembre pour faire passer ces nouvelles propositions sur le prêt à taux zéro.

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article

Rédiger un commentaire

L'ajout de commentaire sur cet article a été désactivé