Les taux sont au plus bas,
c’est le moment de renégocier !
Renégociez votre prêt

La ministre du logement a annoncé la façon dont elle envisage atteindre 500 000 constructions par an.

Devant les directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement, mercredi Cécile Duflot a expliqué qu’elle souhaitait mettre en place un « dispositif incitatif fort » pour faire respecter la loi SRU, mais aussi pour en augmenter les quotas.

A sa nomination, la secrétaire nationale d’Europe Ecologie Les Verts avait déjà évoqué son envie de faire appliquer les 20 % de logements sociaux imposés aux communes, tandis que François Hollande désirait également en augmenter le pourcentage.

Dans cet esprit, elle voudrait aider les élus qui respectent la législation et attribuer les chantiers de 150 000 logements à des bailleurs sociaux chaque année. Elle désire aussi faire revenir les investisseurs institutionnels sur le secteur du logement, sans en dévoiler plus pour le moment.

Au sujet de l’encadrement des loyers, Cécile Duflot a parlé d’un décret d’urgence qui stopperait la flambée des prix. Une mesure temporaire avant qu’une loi permette de revaloriser les loyers, éventuellement à la baisse. Pour ce faire, des observatoires des loyers devraient être mis en place dans la plupart des agglomérations.

La ministre du logement a abordé la rénovation thermique pour un habitat écologique, qui devrait être au cœur de son programme. Un thème essentiel puisque le bâtiment est le premier secteur de consommation d’énergie en France.

Pour ses prochaines semaines, Cécile Duflot s’est engagée à annoncer les modalités de concertation de la réforme des procédures d’attribution des logements sociaux.

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article

Rédiger un commentaire