Commentaires pour « Vers une stabilisation des prix immobiliers ? »

1 commentaire(s) pour cet article

  • Médéric JAMBON

    A l’issue de l’Observatoire des Notaires 2010, nous pouvons partager ces prévisions de stabilisation globale des prix de l’immobilier. Il est habituellement concevable que la capacité d’endettement des consommateurs dépend du croisement de deux critères majeurs : le prix de l’immobilier et la conjoncture de taux d’emprunt.
    La sortie progressive de la crise financière et micro-économique signe le glas d’une courte période (2008-2010) où prix du foncier et taux d’intérêts allaient dans le même sens. De plus les salaires moyens étant encore peu revalorisés, une augmentation parallèle du prix de l’immobilier et des taux d’intérêts rendrait compliquée l’accession à la propriété des français et européens.

    Néanmoins, dans une conjoncture économique et financière incertaine, la pierre reste une valeur refuge pour les investisseurs.
    A court terme, la stabilisation des prix de l’immobilier semblent ainsi le scénario le plus probable.
    A l’intérieur de cette tendance il reste quelques disparités de prix entre régions, départements, villes et villages, qui pourraient profiter à certains secteurs (fort potentiel d’urbanisme) et en desservir d’autres (hyper-centres et secteurs matures).

    Conclusion : La diversification des risques et donc des investissements patrimoniaux devrait trouver tout son sens en 2011.

Les commentaires sont fermés.