Le 29/12/2014 - "Acheter un bien immobilier pour la première fois" - Interview de Sandrine Allonier

37% seulement des acheteurs aujourd'hui sont des primo accédants, c'est à dire qu'ils achètent un bien immobilier pour la première fois. Les primo accédants sont de moins en moins nombreux, ont en moyenne 32 ans, empruntent 140.000 euros avec toujours en moyenne 10 à 30 .000 euros d'apport. Dès jeudi, si vous être primo accédant, il vous sera possible de bénéficier d'un prêt à taux zéro pour l'immobilier ancien, sans compter que la période est vraiment propice à l'achat. Sandrine Allon...

Le 19/11/2014 - Les courtiers veulent moins dépendre du crédit immobilier

VousFinancer.com et Central Finances vont annoncer un partenariat dans le regroupement de crédits (RAC).
Les courtiers comptent sur ce métier pour se diversifier.

Le 09/11/2014 - TF1, Crédit immobilier : qui a intérêt à renégocier et comment s'y prendre ?

Les taux d'intérêt ont sensiblement baissé, ils sont même au plus bas depuis 1950. Comment faire des économies sur son crédit en renégociant les tarifs et qui a intérêt à le faire ? La réponse de Sandrine Allonier, responsable des relations banques de Vousfinancer.com dans le JT de 20h de TF1

Le 29/10/2014 - BFM Business TV, APL: Quel changement prévoit la nouvelle législation dans le projet de loi de finances 2015 ?

L'objet de la réforme de l'Aide Personnalisée au Logement (APL) a été le sujet abordé par Sandrine Allonier, responsable des relations banques chez VousFinancer.com. La nouvelle législation prévoit que l'APL ne sera plus versée à l'emprunteur qu'en cas de baisse de 30% de ses revenus. "Cette idée va complètement à l'inverse de ce que propose le gouvernement, à savoir relancer l'immobilier", a indiqué Sandrine Allonier. - Intégrale Placements, du 29 octobre, présenté par Guilla...

Le 09/10/2014 - France 5, la Quotidienne

Sandrine Allonier, responsable des relations banques de VOUSFINANCER.com est intervenue dans l'émission "La Quotidienne" sur France 5sur le thème " Est ce le bon moment pour acheter ?"

Le 12/02/2015 - Immobilier : Emprunter sur 30 ans ne serait pas rentable

D'après le coutier en crédit immobilier en ligne Vousfinancer.com, les durées de prêt de 25 à 30 ans ne permettra pas d'accroitre la capacité d'emprunt, ni de baisse de mensualité.

En effet, le fort recul des taux en crédit immobilier est surtout marqué sur les durées courtes. Sur 25 ans, les taux sont compris entre 2,70% et 3,20%, alors que sur 30 ans, ils varient entre 3,80% et 4,30%.

Le 10/02/2015 - "CREDIT IMMOBILIER, EMPRUNTEZ A DES TAUX IMBATTABLES !"

C est le moment ou jamais d'emprunter d emprunter pour se loger. Le taux moyen du marché inférieur à 2,5 compense les prix toujours très élevés de l'immobilier. Citation de Vousfinancer.com

Le 10/02/2015 - "Pourquoi emprunter sur 30 ans n'a plus de sens"

Une tribune de Sandrine Allonier, responsable des relations banques de Vousfinancer.com.

Emprunter sur 30 ans est aujourd’hui très rare, non seulement parce que la plupart des banques y sont réticentes, mais aussi et surtout parce que compte tenu du fort recul des taux de crédit immobilier cela ne présente souvent plus aucun avantage...

Le 05/02/2015 - Immobilier : les villes où l’on peut emprunter à moins de 2%

Il y a quelques jours Le Figaro Immobilier vous expliquait pourquoi les taux de crédit immobilier sont loin d’être identiques partout en France. En moyenne, on emprunte à 2,10% sur 15 ans, 2,40% sur 20 ans, 2,85% sur 25 ans, et 3,10% sur 30 ans. Mais dans certaines villes, les taux descendent désormais en deçà de 2%! Selon notre contenu interactif, réalisé grâce aux données recensées par le courtier en ligne VousFinancer.com, on se rend compte qu’il y a des villes concernées partout en France. Nous en...

Le 03/02/2015 - "Faut-il vite ouvrir un PEL avant le 1er février 2015 ?"

D'après Sandrine Allonier, responsable des relations banques chez Vousfinancer.com, agence de courtage en immobilier, les taux d'intérêt moyens retenus par les banques dans le cadre d'un crédit sur 15 ans est à 2,30 %, soit bien moins que les 3,20 % du futur prêt PEL. Néanmoins, "un PEL redevient très intéressant sur le moyen terme" précise-t-elle. En effet, si vous ouvrez un PEL aujourd'hui, c'est dans le but de souscrire un crédit au plus tôt dans 4 ans. Or qui sait quels taux seront pratiqués par les ban...

Le 02/02/2015 - "Le PEL est-il encore un bon plan?"

Si vous avez un projet immobilier à moyen ou long terme, attendez plutôt le 1er février pour ouvrir votre PEL. «L’écart de rémunération n’est finalement pas si énorme, alors que le gain sur le futur prêt est vraiment important, puisqu’il passe de 4,20% à 3,20%», explique Sandrine Allonier.

Le 23/01/2015 - "Une aubaine pour les intermédiaires financiers"

Le gâteau des courtiers continue de croître : d'un chiffrage à l'autre, leur part de marché tournerait désormais autour de 30 % de la production de nouveaux crédits immobiliers.  L'ordre de grandeur est similaire chez Vousfinancer.com sur une production totale de 900 millions de crédits. ...

Le 23/01/2015 - La BCE injecte au moins 1100 milliards pour aider la zone euro

Jérôme Robin, président fondateur de Vousfinancer.com, réagit au plan de la BCE. «Ces mesures non conventionnelles ont pour objectif d'injecter de l'argent dans l'économie des pays concernés par les achats de dettes et d'inciter notamment les banques à prêter. Il y aura donc un effet sur l'offre de crédit et indirectement, via la baisse des taux d'emprunt d'Etats engendrée, sur les taux des crédits. Mais en France, les banques prêtent déjà des volumes importants à des taux tr&e...

Le 23/01/2015 - "Faut-il encore ouvrir un plan épargne logement ?"

« Si le plan est ouvert dans une optique d’épargne, il faut se décider avant le 1er février, conseille Sandrine Allonier, responsable des relations banques de Vousfinancer.com. En revanche, dans l’optique d’une acquisition immobilière, il est préférable d’attendre pour bénéficier du taux de 3,20 %.  » Dans une famille, la stratégie ne sera peut-être pas la même pour tous, car on peut ouvrir un plan par personne, mineurs inclus. ...

Le 20/01/2015 - "Pourquoi les taux fixes ne vont pas disparaître en 2015"

D’après le comité de Bâle, dont la mission est d'assurer la stabilité et la régulation du système financier mondial, le niveau très bas des taux fixes crée un risque porté par les banques en cas de remontée. En effet, les banques prêtent actuellement à 2,35 % en moyenne et se refinancent à court terme à des taux quasi nuls. « En cas de remontée des taux Euribor ces prochaines années, les banques pourraient être amenées à se refinancer à des taux s...

Le 20/01/2015 - "Et si vous renégociez votre crédit ?"

Face à La baisse des taux du crédit, vous avez tout intérêt à réexaminer votre prêt immobilier. Et si vous renégociiez votre crédit immobilier?

Les conseils de vousfinancer.com

Le 17/01/2015 - "Les nouveaux PEL, bientôt moins rémunérés"

Le ministère des Finances a finalement décidé de déroger une nouvelle fois à la règle en maintenant le taux du livret A (et du LDD) à 1 %. Une bonne nouvelle pour les épargnants. Bercy a également contourné la règle fixant le taux du plan d'épargne logement (PEL) depuis 2011.

Citation de Sandrine Allonier

Le 16/01/2015 - "Le taux du Livret A maintenu à 1 % début février "

Au regard des conditions actuelles d’emprunt, avec des taux de crédit immobilier historiquement bas, le taux du prêt épargne logement n’est pas particulièrement intéressant. "Mais ce taux est figé dans le temps, quelle que soit l’évolution future des taux de crédit. Ainsi, en cas de remontée des taux à moyen terme ou long terme, détenir un PEL peut être un bon moyen d’emprunter à un taux qui du coup sera relativement bas, rappelle Sandrine Allonier, responsable des relations banques...

Le 16/12/2014 - Que Choisir - " La chasse au meilleur crédit"

C’est toujours l’excellente nouvelle de ces deux dernières années : jamais les taux pratiqués par les établissements bancaires n’ont été aussi bas depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale… Reste encore à faire accepter son dossier de crédit. « Un jeune couple de moins de trente-six ans, en CDI avec 2 000 euro de revenus chacun par mois, a les plus grandes chances aujourd'hui d'obtenir un prêt immobilier » , souligne Sandrine Allonier, de vousfinancer.com.Ainsi, s'il reste très d...

Le 15/12/2014 - L'Express - "Ces coups de pouce des banques pour finaliser son achat immobilier"

Il existe de nombreuses autres aides bancaires ciblant les primo-accédants. "Mais à moins de faire appel à un courtier, les particuliers ne les connaissent pas", constate Jérôme Robin fondateur de Vousfinancer.com.  

Le 12/12/2014 - Les Echos - "Crédit immobilier : les jeunes peuvent-ils encore emprunter ?"

Même avec des taux au plancher, les jeunes ménages peinent à financer leur premier achat immobilier. Mais des solutions existent. Les explications de Vousfinancer.com. La poursuite de la baisse des taux conjuguée à celle des prix ont redonné un peu d’oxygène aux jeunes ménages désireux de réaliser leur premier achat immobilier. « Les primo-accédants sont légèrement revenus sur le marché en 2014 grâce notamment au niveau historiquement bas des taux de crédit qui a p...

Le 11/12/2014 - Le Figaro : "Il est de plus en plus difficile d'acheter son premier logement"

Les primo-accédants, autrement dit, les personnes achetant un logement pour la première fois, sont les principales victimes des prix de la pierre élevés. «Leur part sur le marché immobilier n'a cessé de chuter depuis 2011 et la fin notamment du prêt à taux zéro dans l'ancien. Ils représentaient alors 55 % de nos clients et ils ne sont plus que 35 % cette année», constate Jérôme Robin, président du courtier en crédits immobiliers Vousfinancer.com.

Le 11/12/2014 - L'Obs : "Les petits cadeaux des banques pour les jeunes emprunteurs"

Pourtant, les banques cherchent toujours de nouveaux clients et misent sur le crédit immobilier pour les attirer. "C’est un bon moyen pour fidéliser des clients à long terme, explique Jérôme Robin, président du courtier VousFinancer.com. Ils peuvent ensuite être équipés en cartes bancaires, assurances, placements…"

Le 09/12/2014 - La Tribune : "Pourquoi les taux d'intérêt fixes, exception française, vont perdurer"

La France de distingue de la plupart des pays par la prééminence des taux d'intérêt fixes, s'agissant des achats d'immobilier. Une habitude dangereuse pour les banques en cas de remontée des taux, mais elles tiennent néanmoins à ce particularisme. Par Jérôme Robin, président et fondateur de Vousfinancer.com

Le 05/12/2014 - "Les renegociations de crédit se multiplient"

Citation de Sandrine Allonier, vousfinancer.com

Le 05/12/2014 - "La marche à suivre pour renégocier vos crédits immobiliers "

Contacter un courtier en crédit immobilier peut-être intéressant. Cafpi, Meilleurtaux, Empruntis, Vousfinancer.com connaissent à un instant « t » les profils de clients recherchés par les réseaux bancaires. Ils peuvent orienter vos recherches et vous faire gagner du temps. Sans parler que leurs conseillers possèdent une réelle technicité en matière de prêts immobiliers.

Le 04/12/2014 - Economie Matin : "Crédit immobilier : qui peut emprunter en 2014 ?"

Sandrine Allonier, responsable des relations banques chez le courtier VousFinancer.com : « pour obtenir un crédit, l'emprunteur doit placer au moins 10 % de fonds propres dans son projet, une somme qui va couvrir les dépenses annexes telles que les frais de notaire ».

Le 04/12/2014 - «Immobilier et gouvernement : pourquoi tant de haine ?»

Chaque jour ou presque amène son lot de mauvaises nouvelles pour le marché immobilier. Et cela ne date pas d’hier… Depuis le début de l’année, le gouvernement enchaîne les coups durs pour le marché : hausse des droits de mutation en mars, loi Alur, encadrement des loyers, proposition de taxer les petites annonces entre particuliers, hausse de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires, puis pérennisation de la hausse des droits de mutations… C’est de l’acharnement sur un march&eacut...

Le 02/12/2014 - L'Express : "La SCPI : l'autre façon d'investir dans l'immobilier"

Avec un rendement moyen de l'ordre de 5,2% avant impôt (toutes catégories de SCPI confondues en 2014) et des taux de crédit actuels au plus bas historique, l'effet de levier est exceptionnel !   Pour information, les taux moyens se situent aujourd'hui à 2,40 % sur 15 ans et 2,70 % sur 20 ans, selon les courtiers. "L'un de nos partenaires accorde même pour les très bons profils des taux fixes à 1,40% sur 10 ans, 1,60 % sur 15 ans et 1,70% sur 20 ans. Du jamais vu...", constate Sandrine Allonier, responsable des relations banques de Vousfina...

Le 01/12/2014 - "Crédit immobilier : nouveau recul des taux en novembre "

Surtout, les taux d’intérêt pourraient encore baisser selon le courtier VousFinancer.com. Car l’indice de référence des prêts immobiliers l’OAT 10 ans (obligation assimilable du Trésor a franchi fin novembre le seuil symbolique des 1 %, un niveau inédit depuis le lancement de l’OAT en 1996, contre 2,45 % en début d’année. Depuis il n’a cessé de baisser, comme la plupart des taux d’emprunt d’Etat en Europe, en lien notamment avec la politique accommodante de la BCE.

Le 27/11/2014 - "La caution de crédit, une solution efficace"

SPÉCIAL IMMO La caution de crédit , une solution efficace Financement Cette solution reste méconnue . Pourtant, la caution de crédit garantit plus de 50%% des crédits immobiliers émis l ' an dernier. COMMENT FONCTIONNE-T-ELLE ?

« Les organismes vérifient le profil de l emprunteur plus que celui du bien : ils étudient ainsi son endettement, sa situation professionnelle, l'état de ses comptes » , explique Sandrine Allonier, responsable des relations banques de vousfinancer.com

Le 27/11/2014 - "Historique !"

Dans ce contexte, les taux de crédit immobilier, déjà historiquement bas pourrait encore baisser. « Nous avons reçu de nouveaux barèmes orientés à la baisse ces derniers jours alors que traditionnellement on assiste plutôt à des remontées de taux en fin d’année, lorsque les banques ont atteint leurs objectifs commerciaux », analyse Sandrine Allonier, responsable des relations banques de Vousfinancer.com.

Le 20/11/2014 - "Le Boom des courtiers"

Les emprunteurs font de plus en plus appel aux services d'un courtier pour trouver un crédit. Citation de Sandrine Allonier, responsable des relations banques

Le 13/11/2014 - Le Point

Autre exemple de la versatilité gouvernementale : la quasi-suppression de l'aide personnalisée au logement, qui ne bénéficierait plus qu'aux ménages primo-accédants dont les revenus auraient chuté de plus de 30 % par rapport au moment de la signature du prêt. Mais trop, c'est trop : le Parlement a reporté d'un an la restriction de l'APL. "Cette succession d'annonces contradictoires ne rétablit pas la confiance, qui fait toujours défaut aux acheteurs et plombe le marché", poursuit Jérôme Robin, PDG d...

Le 07/11/2014 - Economie Matin, immobilier : les Français peu soucieux de la transmission de leur patrimoine

" Les particuliers qui achètent un bien immobilier à deux doivent préparer l'avenir et penser à la transmission en cas de décès de leur conjoint. Mariés, pacsés ou concubins, tous les couples n'ont pas les mêmes droits, c'est pourquoi la signature d'un testament peut permettre dans certaines situations de protéger davantage la personne survivante" souligne Jérôme Robin, président fondateur de Vousfinancer.com. Ainsi, plus de quatre Français sur dix ayant acheté un bien immobilier en couple (4...

Le 06/11/2014 - L'OBS, Baisse des APL pour un achat immobilier : un an de sursis pour les primo-accédants

Les allocations logement pour l’accession ne seront pas modifiées l’an prochain et les ménages modestes pourront donc encore bénéficier de ce dispositif. "Depuis quelques mois, le gouvernement enchaîne les coups durs pour le marché : hausse des droits de mutation, encadrement des loyers, surtaxe d’habitation sur les résidences secondaires ! Le maintien du dispositif APL en 2015 est une bonne nouvelle mais cette succession d’annonces contradictoires n’est pas de nature à rétablir la confiance qui fait to...

Le 06/11/2014 - Le Moniteur, Logement : la réforme de l’APL accession reportée pour un an

"L’APL est une aide très efficace car elle est directement versée à la banque prêteuse et vient donc réduire la mensualité de crédit payée par l’emprunteur de plus de 30 % dans certains cas. Prise en compte par les banques dans le plan de financement, elle permet donc à des ménages dont l’endettement aurait été trop élevé sans cette aide de devenir propriétaire", explique Sandrine Allonier, responsable des relations banques du courtier Vousfinancer.com.

Le 04/11/2014 - France info, De l'argent à gagner : renégociez votre prêt immobilier !

Aujourd'hui il est possible d'emprunter en moyenne à 2,60 % sur 15 ans, 2,90 sur 20 ans et 3,30 sur 25 ans. Ce sont des taux historiquement bas. On n'a jamais emprunté aussi bas depuis 1945.  Il est donc très intéressant d'aller frapper à la porte de votre banquier pour renégocier votre prêt immobilier. Ecoutez Sandrine Allonier, Responsable Relations Banques chez vousfinancer.com

Le 29/10/2014 - La Tribune, La suppression des APL Accession fait débat à l'Assemblée

Selon Sandrine Allonier, du réseau de courtiers immobiliers Vousfinancer.com, "les APL Accession viennent en déduction de la mensualité du crédit. Elles permettent à des ménages modestes dont l'endettement aurait été trop élevé sans cette aide d'accéder à la propriété. Ce dispositif est plus efficace et bien moins contraignant pour eux que celui du prêt à taux zéro".

Le 29/10/2014 - Le Figaro, Le gouvernement veut supprimer le dispositif APL accession

En 2013, 20 % des emprunteurs qui ont obtenu un prêt conventionné recevaient ces APL. Soit environ 22.500 personnes, selon les chiffres communiqués par la Société de gestion du fonds de garantie de l'accession sociale à la propriété. «Et en ajoutant ceux du PAS (Prêt d'accession sociale), ce sont près de 30.000 acheteurs concernés par an», constate Sandrine Allonier, chez le courtier de crédits Vousfinancer.com, qui fait partie de ceux qui déplorent cette mesure.

Le 29/10/2014 - Le Monde, Le gouvernement veut tailler dans les aides personnalisées au logement

L'an dernier, 20 % des emprunteurs qui ont obtenu un prêt conventionné recevaient les APL. Soit environ 22 500 personnes, selon les chiffres de la Société de gestion du fonds de garantie de l'accession sociale à la propriété. « Et en ajoutant ceux du PAS, ce sont près de 30 000 acheteurs concernés par an », souligne Sandrine Allonier, chez le courtier de crédits Vousfinancer.com, qui déplore cette mesure.« L'APL est très efficace pour les primo-accédants, car elle réduit la mensua...

Le 28/10/2014 - Les Echos, Immobilier : les primo-accédants pourraient perdre gros

La quasi-suppression de l’APL Accession pourrait exclure du marché de nombreux emprunteurs modestes qui n’auront pas la possibilité de trouver un financement pour leur projet sans cette aide, leur taux d’endettement devenant trop important. Une mesure que déplore Sandrine Allonier, Responsable des Relations Banques du courtier immobilier VousFinancer.com, qui explique que « l’APL est une aide très efficace car elle est directement versée à la banque prêteuse et vient donc réduire la mensualité de cr&eac...

Le 16/10/2014 - Challenges, Un crédit à négocier sans délai

Avant, la règle était qu'il fallait se faire racheter son prêt par un autre établissement dès les premières années, avant d'avoir payé un maximum d'intérêts à l'établissement prêteur. « Mais la baisse des taux est telle que l'opération devient intéressante dans presque tous les cas », explique Sandrine Allonier, de Vousfinancer.com. Y compris pour ceux qui ont souscrit leur prêt il y a huit ou 10 ans