Qu’est-ce qu’un taux de crédit immobilier ?

Lorsque vous souhaitez contracter un prêt pour acheter un bien, ce dernier est toujours assorti d’un taux de crédit immobilier.

Généralement plus bas que les taux des prêts à la consommation, il correspond à la contrepartie financière que vous acceptez de payer en plus de la somme empruntée pour concrétiser votre projet.

Les conseillers Vousfinancer vous informent sur ce taux qui se décline en différentes versions.

Durée Taux moyen * Taux le plus bas **
7 ans 1.05% 0.80% =
10 ans 1.10% 0.85%
12 ans 1.25% 0.90% =
15 ans 1.30% = 0.90% =
20 ans 1.50% 1.10%
25 ans 1.70% 1.25% =

Taux fixes hors assurance et hors prêts en devises.

* Moyenne des taux obtenus par les agences Vousfinancer sur la période du 12/04/2022 au 11/05/2022
** Taux le plus bas obtenu sur la période du 12/04/2022 au 11/05/2022 par le réseau Vousfinancer

Exemple représentatif pour l'achat d’un bien à 200 000 € tous frais inclus sur 20 ans : Taux nominal : 1,10 % - Taux d’assurance : 0,35 % - Taux Annuel Effectif Global : 1,95% (frais et garantie inclus) - Soit 240 mensualités de 987,07 € assurance incluse - Montant total dû : 240 526,8 €

Comprendre les taux


Le taux d'intérêt nominal est la rémunération du banquier qui vous prête de l'argent. Le taux que va vous proposer le banquier dépend de plusieurs paramètres :

  • Taux fixes ou taux révisables
  • La durée de votre prêt
  • La qualité de votre dossier

Taux fixe ou taux variable : quelle différence ?

Les taux fixes et variables sont le taux les plus souvent proposés dans le cadre d’un prêt bancaire.

Un taux de crédit immobilier fixe est un taux dont la valeur est connue dès le jour de souscription du contrat. Cette valeur est fixe, c’est-à-dire qu’elle n’évoluera pas à la hausse ou à la baisse durant la vie de l’emprunt. Les mensualités mentionnées sur votre tableau d’amortissement joint au contrat de crédit sont donc toujours les mêmes.

À l’inverse, le taux de crédit variable n’est pas fixe. Il peut évoluer à la hausse comme à la baisse durant le contrat en raison de son indexation à un indice de référence qui fluctue.

Avantages et inconvénients des taux de crédit immobiliers fixes

Un taux de crédit immobilier fixe vous offre une protection contre une hausse durant la vie de votre contrat. Avec cette formule, vous conservez également une certaine flexibilité puisqu’il vous est possible de procéder à des remboursements par anticipation. À chaque remboursement partiel, un nouveau tableau d’amortissement est proposé.

Cela est également le cas si vous décidez de faire jouer la concurrence pour renégocier votre taux avec votre banquier ou faire procéder à son rachat par un autre organisme.

Cependant, ce taux présente l’inconvénient de bloquer toute possibilité de bénéficier des meilleures offres du marché lorsque ce dernier fluctue à la baisse.

Avantages et inconvénients des taux variables

Contrairement au taux précédent, le coût du taux de crédit immobilier variable ne peut être défini à l’avance. Car, il est soumis aux variations de l’indice de référence auxquelles il est indexé. Votre banque ou organisme financier doit, à ce titre, vous remettre les conditions et modalités de variation du taux. Mais, la simulation d’impact de variation de taux indiquée n’est qu’informative, non contractuelle. En ce sens, ce taux présente un vrai risque en cas de hausse des taux.

Toutefois, dans certaines situations, ce taux peut être avantageux. Par exemple, si le taux fixe est très élevé et bien plus haut que l’indice de référence, il peut être intéressant de choisir un taux de crédit immobilier variable qui lui sera plus bas.

Les taux de crédit immobilier alternatifs

Selon votre situation, votre conseiller financier peut également vous proposer deux autres types de taux.

Le taux variable « capé »

Un taux d’intérêt « capé » est un taux non fixe. De fait, le coût total de votre crédit n’est pas connu à l’avance, tout comme avec un taux variable. La nuance tient donc dans le fait que votre contrat prévoit une limite à la variation. Cette limite peut être appliquée tant sur la hausse que sur la baisse. Dans cette formule, si le risque est présent, il reste toutefois contenu.

Le taux mixte

Comme son nom l’indique, ce taux de crédit immobilier est hybride. Il associe un taux fixe inférieur à la moyenne du marché et un taux variable capé (Exemple sur 25 ans : fixe sur les dix premières années et révisable capé sur les 15 dernières). Avec le taux mixte, vous disposez d’une meilleure visibilité sur le coût total du crédit tout en limitant le plus possible le risque. Et pour limiter davantage les hausses possibles, il est également permis d’ajouter une limitation à la hausse sur la partie variable. Ainsi, vous optimisez vos chances de bénéficier des meilleures conditions du marché. Dernier avantage de ce taux : il n’est pas sujet aux pénalités en cas de revente à moyen terme.

En conclusion, quatre formules de taux de crédit immobilier coexistent. Le fixe est le plus sécurisant et permet de connaître à l’avance le coût global de son crédit. Les trois autres formules comportent des risques plus ou moins contenus, le moins sécurisant étant le taux variable.

Des taux qui changent selon les durées de crédit

Les taux de crédit immobilier sont liés à la durée des crédits, il est donc logique d’avoir des taux plus faibles sur les crédits de faible durée (10 ou 15 ans) et plus élevé sur les durées plus longues (20 ou 25 ans).

Plus d’informations sur le taux de crédit immobilier sur 25 ans.

Vous souhaitez avoir plus d’informations sur les taux de crédit immobilier ? Contactez un conseiller Vousfinancer pour obtenir une réponse personnalisée et connaître le taux le plus avantageux calculé en fonction de votre situation.

TEG et Taux d'usure


Le TEG

Le TEG est le coût total du prêt exprimé en pourcentage et calculé à partir du taux nominal. Il vous permet d'évaluer le coût total de votre crédit. Il prend en compte tous les frais payés par les emprunteurs :

  • Les frais d'assurance (souvent exprimés en taux)
  • les frais de dossier
  • les frais de garantie
  • les frais de mandat des intermédiaires
  • etc...

Le TEG doit toujours être inférieur au taux d'usure légal qui est revu tous les trimestres

Le Taux d'usure

Pour protéger les emprunteurs, le législateur définie un taux d'usure maximal au-delà duquel un prêt ne peut être accordé. C'est la Banque de France qui définie tous les trimestres le seuil de l'usure.

Cela signifie que le Taux Effectif Global (TEG) de votre prêt ne peut pas dépasser le taux d'usure défini par la Banque de France.