Direct Gestion, Immobilier : Le CDD, ce frein à l'emprunt immobilier

Pour les CDD du secteur privé, si certaines banques les refusent automatiquement, la plupart vont étudier le profil de l’emprunteur au cas par cas : « S’il s’agit d’une personne régulièrement en CDD notamment en lien avec le secteur d’activité dans lequel elle travaille et que c’est pour elle une situation durable, les revenus du CDD peuvent être pris en compte, car considérés comme récurrents. Mieux, si l’emprunteur est en CDD depuis plus de 2 ans et que les comptes sont bien tenus le dossier aura plus de chance d’être accepté également. En revanche, un jeune de 25 ans qui vient de décrocher son 1er emploi en CDD devra patienter avant de pouvoir obtenir un crédit » analyse Sandrine Allonier, responsable des relations banques chez Vousfinancer.com.

Source

Les Echos, Immobilier : Frais de notaire, la baisse est imminente

En partie facultative, la baisse des « frais des notaire », à partir du 1 er mai, ne devrait que faiblement impacter le pouvoir d’achat des Français. Elle est surtout avantageuse pour les petites transactions. Après avoir été annoncée fin février lors de la publication du décret au Journal officiel, la baisse des droits d’enregistrement improprement appelés « frais de notaire » entre en vigueur pour les nouveaux actes signés à partir du 1er mai 2016. Si le but de cette réforme est de redonner du pouvoir d’achat aux Français, son impact devrait être très limité, estime le courtier en crédit Vousfinancer.com.

Source

BFM TV, Immobilier : Baisse des frais de notaire : qu'est-ce qui va vraiment changer ?

En effet, "la baisse de 10% des émoluments des notaires ne compense même pas la hausse de la part des droits de mutation qui revient aux départements, passée depuis mars 2014 de 3,8% à 4,5% du montant du bien, y compris à Paris", constate le courtier Vousfinancer.com. Ainsi pour l’achat d’un bien à 200.000 euros, la remise sera d'à peine 41 euros sur un total d’environ 15.000 euros de frais, et de 203 euros pour un bien à 400.000 euros, sur un total de 29.500 euros de frais.

Source

BFM TV, Immobilier : Les taux d'intérêt négatifs vont-ils aussi toucher la France ?

Le courtier Vousfinancer.com raconte ainsi qu'une banque vient tout juste de supprimer un taux variable visiblement risqué, fixé à 0,85% sur 10 ans, avec une marge de +1/-1%. Les banques qui peuvent, quoi qu'il en soit, compter sur notre code civil pour protéger leurs intérêts. Ce dernier oblige en effet l'emprunteur à rembourser au moins l'intégralité du capital emprunté.

Source

Le Figaro, Immobilier : Ces pays où l'on est payé pour emprunter

Les Français, quant à eux, ne devraient pas connaître pareille fortune, car les banques ne proposent quasiment plus de taux variables ou alors à des conditions dissuasives. «Elles ont peur des taux d’intérêt négatifs», justifie Sandrine Allonier, directrice des partenariats bancaires chez Vousfinancer.com. Toutefois, quelques chanceux, qui s’étaient endettés en 2007 avec un taux variable (4,20 %), sans limite à la baisse, ont eu l’heureuse surprise d’apprendre en début d’année que leur prêt était devenu gratuit (0 %). Et si le taux sur lequel il est indexé (souvent l’euribor 3 mois, tombé à - 0,25 %) continue à glisser, ce crédit pourrait peut-être lui aussi afficher un taux négatif l’an prochain !

Source

Les Echos, Immobilier : Les taux au plus bas de l'histoire

La baisse va se poursuivre en avril. Et ce n’est pas près de s’arrêter, prévient Sandrine Allonier, responsable des relations bancaires chez Vousfinancer.com : « Les barèmes des banques pour avril sont orientés à la baisse ». Les banques se sont fixées les mêmes objectifs commerciaux en 2016 qu’en 2015, or «  en raison d’une demande morose à la fin de l’année dernière, liée aux attentats et à une légère hausse des taux à l’automne, elles sont en retard par rapport à leur feuille de route ». Du coup, les établissements bancaires baissent leurs taux pour gagner des parts de marché.



Source

Seloger, Immobilier : Avez-vous le profil pour séduire votre banquier ?

Dans son dernier baromètre publié fin mars, vousfinancer.com, réseau de courtiers en crédits immobiliers, relève des taux très bas, notamment pour les « meilleurs profils ». Sandrine Allonier, directrice des relations banques, détaille : « Nous parvenons à obtenir des taux atteignant au mieux 1,3 % sur 15 ans, 1,5 % sur 20 ans et 1,95 % sur 25 ans ! Ces niveaux s’inscrivent dans un contexte de forte concurrence entre les banques qui cherchent à capter des clients à fort potentiel ».

Source

Le Figaro, Crédit immobilier : Emprunter à 1,5% sur 20 ans. C'est possible

Les meilleurs taux de crédit varient toujours d’une région à l’autre, selon le baromètre de Vousfinancer.com. C’est à Metz (1,50% hors assurance), Toulouse (1,51%), Rennes (1,51%), qu’il est possible de décrocher les meilleures conditions d’emprunt sur 20 ans. Ces grandes villes sont suivies par Marseille (1,55%), Lyon (1,6%), Montpellier (1,63%) et Strasbourg et Bordeaux (1,65%). A Paris et à Lille, les emprunteurs s’endettent au mieux à 1,7%, à Grenoble à 1,75% et à Clermont-Ferrand à 1,9%. En ce moment, les banques régionales sont les plus compétitives, selon le baromètre.

Source

L'OBS, Crédit Immobilier : Qui peut obtenir un taux inférieur à 2% sur 20 ans ?

Les taux de crédit immobilier ont renoué depuis plusieurs semaines avec leurs plus bas niveaux historiques. Selon le courtier Vous-Financer.com, il est possible d’obtenir un taux de 1,50 % hors assurance pour un prêt sur 20 ans. "Par rapport au mois de mai 2015 au moment où les taux étaient descendus à un premier plancher, nous parvenons à obtenir des taux inférieurs de 0,15 % pouvant atteindre au mieux 1,30 % sur 15 ans, 1,50 % sur 20 ans et 1,95 % sur 25 ans !" souligne Sandrine Allonier, directrice des Relations Banques de Vousfinancer.com.

Source

20 minutes, Immobilier : Pourquoi la baisse historique des taux de la BCE devrait doper le secteur immobilier ?

« C’est une surprise on ne s’attendait pas à une telle baisse. On ne s’attendait pas à un taux nul. » Comme beaucoup d’experts, Sandrine Allonier, directrice des relations bancaires chez Vousfinancer.com, a accueilli avec enthousiasme ce jeudi l'annonce de la baisse des taux directeurs de la BCE de 0,05 à 0 %. « C’est une très bonne nouvelle qui va conduire à de nouveaux investissements », poursuit-elle.

Source