Direct Gestion, Banque : Rémunération du PEL à 1 %, des taux de crédit immobilier plus avantageux

« Si dans le contexte actuel de taux historiquement bas, un taux à 2,2 % ne semble pas attractif, il faut rappeler qu'il y a 6 mois à peine, en janvier 2016, les taux de crédit immobilier étaient justement aux alentours de 2,2 % sur 15 ans ! Pouvoir emprunter à ce niveau de taux pourrait donc devenir très avantageux en cas de remontée des taux... Pour ceux qui ont un projet immobilier à moyen terme, souscrire un PEL est donc en quelque sorte une assurance contre de futures hausses de taux ! Et même s’ils décident de renoncer à ce prêt, c’est également le moyen de se constituer un apport en raison des versements réguliers imposés, ce qui est aujourd’hui un atout quand on veut devenir propriétaire… » explique Sandrine Allonier, directrice des relations banques de Vousfinancer.com.

Source

Capital, Crédit Immobilier : A qui profitent les taux bas ?

Actuellement, cette durée de crédit est surtout plébiscitée par les secundo-accédants (qui disposent d’un apport significatif lié à la revente de leur ancien logement), les acheteurs dotés de revenus confortables, ainsi que les clients qui profitent des taux bas pour renégocier leur prêt et en réduire la durée. Sur 15 ans, le taux le plus bas est actuellement de 1%, le taux moyen de 1,40% et le taux le plus élevé 2,15%.

Source

Economie Matin, Crédit immobilier : Les taux n'ont jamais été aussi bas

La baisse des taux est telle qu'il est désormais possible d'emprunter sous les 1 %, y compris sur des durées longues ! Selon les derniers dossiers de financement négociés chez Vousfinancer, certains emprunteurs ont ainsi obtenu un crédit immobilier sur 20 ans à 0,90 %.

Source

L'OBS, Crédit Immobilier : oui, on peut emprunter à moins de 1 % sur 20 ans

La baisse des taux est telle qu’il est désormais possible d’emprunter sous les 1 %, et pas que sur des courtes durées. Ainsi, en juillet, l’agence du réseau de courtage en crédit Vousfinancer.com de Monistrol-sur-Loire a négocié "un taux record inférieur pour la première fois le seuil de 1 % sur 20 ans, à 0,90 % sur 20 ans, confie Sandrine Allonier, directrice des partenariats bancaires du réseau.

Source

BFM TV, Immobilier : Le prêt transférable permet de profiter durablement des taux bas

Le courtier Vousfinancer.com est récemment revenu sur une pratique, assez courante aux États-Unis mais moins répandue en France : le prêt transférable, qui permet à un emprunteur souhaitant acquérir un nouveau bien de conserver les mêmes conditions financières que celles qui ont été accordées lors de son premier achat.

Source

PAP, Crédit : Pensez au transfert de prêt !

La première acquisition étant conservée en moyenne sept ans, comment conserver le taux du moment dans sept ans ? En optant pour la  « transférabilité » du prêt. « Cette solution est avantageuse car, outre la possibilité de conserver un taux très bas sur une partie du crédit, l’emprunteur peut continuer à bénéficier de l’assurance souscrite lorsqu’il était plus jeune et transférer la garantie si c’est une caution. En outre, il n’a pas à verser d’indemnités de remboursement anticipé sur le capital restant dû », explique Sandrine Allonier, directrice des relations banques chez Vousfinancer.com.

Source

L'Express, Immobilier : Il existe une autre alternative séduisante à la renégociation de son crédit immobilier

il existe une autre piste à explorer selon Vousfinancer.com : vendre, pour acheter plus grand. Avec à la clé, pour les meilleurs dossiers, une mensualité égale à celle remboursée actuellement. Selon le courtier, l'opération peut s'avérer rentable pour certains emprunteurs. Notamment pour les couples ayant acheté leur résidence principale il y a 7 à 9 ans avec un crédit contracté aux taux de 4% à 5%. "S'ils ont un bon niveau de revenus, ces couples ont la possibilité de vendre pour acheter plus grand sans alourdir leur mensualité", précise Sandrine Allonier, directrice des relations banques chez Vousfinancer.com.

Source

Explorimmo, Crédit Immobilier : Comment emprunter avec un CDD ?

Chez le courtier en crédit immobilier Vousfinancer, cette situation concerne quasiment l’ensemble de ses clients en CDD, soit seulement 3,5 % des demandeurs. "Si les taux de crédit records combinés avec le nouveau prêt à taux zéro permettent de resolvabiliser théoriquement les primo-accédants, ils ne représentent toutefois aujourd’hui que 40 % des emprunteurs contre 55 % en 2011. Ils achètent en moyenne pour la première fois à 33 ans, alors que l’entrée sur le marché du travail intervient près de 10 ans avant ! On voit donc bien qu’aujourd’hui la situation économique et en particulier celle du marché de l’emploi est un frein à l’acquisition et à la reprise durable du marché de l’immobilier et ce, même si tous les autres voyants sont actuellement au vert", analyse Jérôme Robin, président de Vousfinancer.

Source

L'OBS, Prêt : Crédit immobilier & CDD ne font pas bon ménage

"Par définition, un CDD est un contrat qui prend fin au bout de quelques mois alors que la durée initiale d’un crédit est de 20 ans et 10 mois en moyenne… Dans ces conditions, il est difficile d’emprunter à long terme avec une visibilité sur ses revenus à court ou moyen terme", analyse Jérome Robin président de Vousfinancer.com.

Source

Boursorama, Immobilier : Baisse des tarifs des notaires, coup de comm' plutôt que coup de pouce

De ce point de vue Sandrine Allonier, chargée des relations banques pour « Vousfinancer » fait remarquer avec pertinence que la réduction de 10% sur les émoluments du notaire « ne compense même pas la hausse de la part départementale des droits de mutation ». Pour mémoire, cette taxe est passée depuis mars 2014 de 3,8 % à 4,5 % et surtout elle est calculée sur le prix d’achat du bien.

Source