Boursier, Immobilier : « Immobilier et gouvernement : pourquoi tant de haine ? »

Chaque jour ou presque amène son lot de mauvaises nouvelles pour le marché immobilier. Et cela ne date pas d’hier… Depuis le début de l’année, le gouvernement enchaîne les coups durs pour le marché : hausse des droits de mutation en mars, loi Alur, encadrement des loyers, proposition de taxer les petites annonces entre particuliers, hausse de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires, puis pérennisation de la hausse des droits de mutations… C’est de l’acharnement sur un marché déjà bien affaibli.

Source

L'Express, Immobilier : La SCPI, l'autre façon d'investir dans l'immobilier

Avec un rendement moyen de l'ordre de 5,2% avant impôt (toutes catégories de SCPI confondues en 2014) et des taux de crédit actuels au plus bas historique, l'effet de levier est exceptionnel ! Pour information, les taux moyens se situent aujourd'hui à 2,40 % sur 15 ans et 2,70 % sur 20 ans, selon les courtiers. "L'un de nos partenaires accorde même pour les très bons profils des taux fixes à 1,40% sur 10 ans, 1,60 % sur 15 ans et 1,70% sur 20 ans. Du jamais vu...", constate Sandrine Allonier, responsable des relations banques de Vousfinancer.com. C'est bel et bien le moment d'en profiter. 

Source

L'Obs, Crédit Immobilier : Nouveau recul des taux en novembre

Surtout, les taux d’intérêt pourraient encore baisser selon le courtier VousFinancer.com. Car l’indice de référence des prêts immobiliers l’OAT 10 ans (obligation assimilable du Trésor a franchi fin novembre le seuil symbolique des 1 %, un niveau inédit depuis le lancement de l’OAT en 1996, contre 2,45 % en début d’année. Depuis il n’a cessé de baisser, comme la plupart des taux d’emprunt d’Etat en Europe, en lien notamment avec la politique accommodante de la BCE.

Source

Gestion de Fortune, Immobilier : Historique !

Dans ce contexte, les taux de crédit immobilier, déjà historiquement bas pourrait encore baisser. « Nous avons reçu de nouveaux barèmes orientés à la baisse ces derniers jours alors que traditionnellement on assiste plutôt à des remontées de taux en fin d’année, lorsque les banques ont atteint leurs objectifs commerciaux », analyse Sandrine Allonier, responsable des relations banques de Vousfinancer.com.

Source

Les Echos, Crédit Immobilier : Les courtiers veulent moins dépendre du crédit immobilier

VousFinancer.com et Central Finances vont annoncer un partenariat dans le regroupement de crédits (RAC). Les courtiers comptent sur ce métier pour se diversifier.

Source

Le Point, Logement : Nouvelle vache à lait du gouvernement

Autre exemple de la versatilité gouvernementale : la quasi-suppression de l'aide personnalisée au logement, qui ne bénéficierait plus qu'aux ménages primo-accédants dont les revenus auraient chuté de plus de 30 % par rapport au moment de la signature du prêt. Mais trop, c'est trop : le Parlement a reporté d'un an la restriction de l'APL. "Cette succession d'annonces contradictoires ne rétablit pas la confiance, qui fait toujours défaut aux acheteurs et plombe le marché", poursuit Jérôme Robin, PDG de Vousfinancer.com...

Source

Economie Matin, immobilier : les Français peu soucieux de la transmission de leur patrimoine

" Les particuliers qui achètent un bien immobilier à deux doivent préparer l'avenir et penser à la transmission en cas de décès de leur conjoint. Mariés, pacsés ou concubins, tous les couples n'ont pas les mêmes droits, c'est pourquoi la signature d'un testament peut permettre dans certaines situations de protéger davantage la personne survivante" souligne Jérôme Robin, président fondateur de Vousfinancer.com. Ainsi, plus de quatre Français sur dix ayant acheté un bien immobilier en couple (43 %) déclarent avoir déjà rédigé un testament pour protéger leur conjoint en cas de décès.

Source

L'OBS, Immobilier : Baisse des APL pour un achat immobilier, un an de sursis pour les primo-accédants

Les allocations logement pour l’accession ne seront pas modifiées l’an prochain et les ménages modestes pourront donc encore bénéficier de ce dispositif. "Depuis quelques mois, le gouvernement enchaîne les coups durs pour le marché : hausse des droits de mutation, encadrement des loyers, surtaxe d’habitation sur les résidences secondaires ! Le maintien du dispositif APL en 2015 est une bonne nouvelle mais cette succession d’annonces contradictoires n’est pas de nature à rétablir la confiance qui fait toujours défaut aux futurs acheteurs et pèse sur le marché", analyse Jérôme Robin, président et fondateur de Vousfinancer.com.

Source

Le Moniteur, Logement : La réforme de l’APL accession reportée pour un an

"L’APL est une aide très efficace car elle est directement versée à la banque prêteuse et vient donc réduire la mensualité de crédit payée par l’emprunteur de plus de 30 % dans certains cas. Prise en compte par les banques dans le plan de financement, elle permet donc à des ménages dont l’endettement aurait été trop élevé sans cette aide de devenir propriétaire", explique Sandrine Allonier, responsable des relations banques du courtier Vousfinancer.com.

Source

La Tribune, Logement : La suppression des APL Accession fait débat à l'Assemblée

Selon Sandrine Allonier, du réseau de courtiers immobiliers Vousfinancer.com, "les APL Accession viennent en déduction de la mensualité du crédit. Elles permettent à des ménages modestes dont l'endettement aurait été trop élevé sans cette aide d'accéder à la propriété. Ce dispositif est plus efficace et bien moins contraignant pour eux que celui du prêt à taux zéro".

Source