Les Echos, Crédit Immobilier : Une réforme pour pas grand chose

Les banques en ont déjà pris acte : d'ores et déjà, la domiciliation n'est plus forcément synonyme de rentabilité. « L'une de nos banques partenaires a décidé d'appliquer un barème moins avantageux aux clients dont elle rachète le crédit. Même si elle obtient la domiciliation des revenus, elle sait que dans le cas d'un rachat, un certain nombre d'actifs et de dépôts restent dans la banque initiale », souligne Sandrine Allonier, responsable des relations banques chez Vousfinancer.

Source

Les Echos, Immobilier : Comment les courtiers se préparent à la hausse des taux du crédit immobilier

La baisse des taux a dopé leur activité et leur notoriété. Les courtiers espèrent que la remontée va les rendre indispensables.

Source

ExplorImmo, Crédit Immobilier : Renégocier son crédit immobilier vaut-il encore le coup ?

Les niveaux d’emprunt encore très faibles permettent par exemple à tous ceux dont les taux dépassent les 2,6 % de demander une renégociation. "Un crédit de 200 000 € sur 20 ans souscrit en janvier 2016 à 2,40 % et renégocié actuellement à 1,60 % sur 18 ans permet d’économiser 48 € par mois et 10 700 € au total", rappelle Vousfinancer.

Source

L'Agefi Actifs, Immobilier : Les renégociations de prêts en chute depuis le mois d'avril

La parenthèse des renégociations de prêt toucherait à sa fin selon le courtier en crédit VousFinancer. « Les demandes de renégociation de prêt ont fortement chuté pour représenter actuellement 5 % des dossiers de crédit contre 26 % en septembre 2016 », indique le courtier dans son dernier communiqué. Une des explications viendrait de la remontée des taux de crédit, passés de 1,40 % à 1,70 % en moyenne sur 20 ans depuis novembre 2016. Le courtier souligne toutefois que si la part des renégociations diminue, les demandes de prêts continuent d’augmenter en raison de l’appétence des investisseurs pour la pierre. « Le nombre de dossiers de crédits traités est en hausse de 47 % sur les cinq premiers mois  de l’année par rapport à 2016, et ce malgré le contexte de remontée des taux ».

Source

SeLoger, Courtage : Comment bien choisir son courtier pour obtenir un prêt immobilier ?

Le premier critère que vous devez étudier pour savoir si vous avez affaire à un courtier sérieux sera de vérifier s’il s’agit bien d’un courtier agréé. En effet, pour être agréé, il doit détenir un diplôme niveau 1 via l’Intermédiaire en Opérations de Banque et Solutions de Paiement (IOBSP), car il est obligatoire pour les intermédiaires bancaires dont les courtiers immobiliers font partie. Vérifiez qu'il soit immatriculé auprès de l’ORIAS (l’Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurance), car cette immatriculation est obligatoire pour exercer une activité de courtage. Il doit donc détenir un numéro et une attestation, et ce numéro doit figurer sur les documents de sa société de courtage, tels que la publicité, le site internet, le mandat, etc.

Source

C Banque, Prêt Immobilier : Que penser de la clause de transfert ?

L’opération peut s’avèrer coûteuse pour la banque. En 2020, transférer un prêt de 1,60% sur 20 ans souscrit en 2017 sera évidemment moins rentable que d'octroyer un nouveau crédit de 3% (taux hypothétique). Raison pour laquelle certaines banques ont « suspendu cette option début 2016 » comme le soulignait à l’époque Sandrine Allonier, directrice des relations banques de VousFinancer, dans un communiqué.

Source

Les Echos, Banque : Les banques vont devoir encore faire le dos rond

A l'oeuvre depuis maintenant plusieurs années, ce jeu de rachat de créances permet néanmoins aux banques de gonfler leur fonds de commerce ou, tout du moins, de le maintenir à flot lorsque la concurrence est féroce. Et c'est pourquoi, en dépit de la petite remontée des taux d'intérêt observée ces derniers mois, le phénomène perdure. « Les banques régionales restent très offensives dans le rachat de prêt. Au mois de mai, cinq banques ont encore baissé leur taux », fait valoir Sandrine Allonier, responsable des relations banques pour le courtier Vousfinancer.

Source

Challenges, Immobilier : Comment obtenir un prêt immobilier après 50 ans ?

Chaque semaine, MaTVimmo livre pour Challenges.fr ses conseils en matière d'achat, de vente ou de location d'un bien immobilier. Sandrine Allonier, Directrice des relations banques chez Vousfinancer vous donne des conseils pour optimiser votre emprunt après 50 ans.

Source

Les Echos, Immobilier : Baromètre du crédit immobilier, la légère remontée des taux se poursuit

Financer à crédit son achat immobilier devient mois après mois un peu plus onéreux. La hausse reste toutefois globalement très modérée.

Source

ExplorImmo, Crédit Immobilier : Quand Macron rassure les marchés

C’est le "ouf" de soulagement pour les marchés financiers et indirectement pour les emprunteurs potentiels. Comme le confirme l’ensemble des courtiers en crédit immobilier, la victoire d’Emmanuel Macron à la présidentielle devrait participer au maintien des taux bas pour tous : "Avec un autre scénario", souligne Sandrine Allonier, directrice des relations banques de Vousfinancer, c’était "un risque politique avec par conséquent à la clé une potentielle hausse des taux d’emprunt d’Etat, et des taux de crédit probablement".

Source