Investir, Crédits Immobiliers : La domiciliation bancaire des revenus désormais limitée

« 90 % de nos clients domicilient leurs revenus dans la banque dans laquelle ils souscrivent un prêt, constate Sandrine Allonier, directrice des partenariats bancaires de VousFinancer. Si l’avantage consenti en échange n’est généralement pas notifié, ces clients parviennent à obtenir d’excellentes conditions... ». Même si tous les établissements financiers n’usent pas de cette pratique, il n’empêche que le constat des courtiers est donc sans appel... « Une banque vient d’indiquer sur son barème de taux une réduction de 0,30 % en cas de domiciliation bancaire et l’application d’une majoration de 30 points de base si le client ne le souhaite pas », révèle VousFinancer.

Source

Capital, Crédit Immobilier : 7 points clés à négocier pour obtenir les meilleures conditions

Si le maintien des taux bas sont évidemment une très bonne nouvelle pour les acheteurs, sachez que bien d’autres clauses peuvent être négociées lorsque vous souscrivez un prêt immobilier. Indemnités de remboursement anticipé, possibilité de modularité du crédit, renégociation de l’assurance emprunteur… nous avons listé, à l’aide du courtier en immobilier Vousfinancer, les principaux points que vous pouvez discuter avec votre banquier.

Source

Dossier Familiale, Immobilier : Huit erreurs à éviter quand on achète à deux

L’essentiel à savoir pour préserver ses intérêts en protégeant les droits de son partenaire en cas de décès.

Source

Le Revenu, Immobilier : Les taux de crédit immobilier se sont plutôt stabilisés en mai

Selon le courtier Vousfinancer, «alors que les notaires prévoient des prix record à Paris dès juin à 8.700 €/m2, l’impact de cette hausse des prix reste compensé par le niveau des taux de crédit avec un pouvoir d’achat quasi-stable par rapport à 2010, au moment où les prix à Paris étaient aux environs de 7.000 €/m2 », analyse Sandrine Allonier, directrice des relations banques de Vousfinancer.

Source

Capital, Crédit Immobilier : Bonne nouvelle, les taux vont rester bas jusqu'en fin d'année

Vous envisagez d’acheter ? Rassurez-vous. Malgré une légère remontée entamée en fin d’année dernière, les taux des crédits immobiliers restent bas… et vont même rester attractifs encore de longs mois. D’après le courtier interrogé – Vousfinancer -, la plupart des banques n’ont pas relevé leurs barèmes en juin. Et celles qui ont gonflé leur taux l’ont fait à la marge.

Source

Boursier, Prêt Immobilier : "C'est probablement la dernière fenêtre pour renégocier votre crédit !"

Sous l’effet de la légère remontée des taux de crédit - passés de 1,40% à 1,70% en moyenne sur 20 ans depuis novembre 2016 - les demandes de renégociations de prêt ont fortement chuté ces dernières semaines pour représenter actuellement seulement 5% des dossiers de crédit confiés à Vousfinancer contre 26% en septembre 2016, au plus fort de la demande ces derniers mois… Ceci s’explique par le fait que la plupart des crédits souscrits ces dernières années ont déjà été renégociés et que pour les plus anciens, il reste souvent trop peu de capital à rembourser…

Source

C Banque, Crédit Immobilier : 1,60% à 1,80% sur 20 ans, la tendance printemps-été 2017

Le crédit immobilier reste (très) bon marché. Les moyennes publiées par les courtiers spécialisés en ce début de mois de juin restent globalement contenues dans une fourchette de 1,60% à 1,80% sur 20 ans. Et les perspectives sont à la stabilisation pour les prochains mois.

Source

PAP, Crédit : La domiciliation des salaires influence les taux

Comme ne manque pas de le souligner le courtier Vousfinancer, « une banque a d'ores et déjà indiqué sur son barème une réduction de 0,30% en cas de domiciliation et une majoration de 30 points de base si le client ne le souhaite pas ». D'autres banques indiquent déjà qu'une réduction est consentie et qu'en cas de cessation de domiciliation, cette réduction ne s'applique plus.

Source

Capital, Prêt Immobilier : Bientôt plus simple de changer de banque pour les emprunteurs

Jusqu’ici les emprunteurs étaient, en effet, pieds et poings liés avec leur établissement bancaire. Une majorité d’offres de prêts immobiliers était assortie de conditions de domiciliation de revenu. “Parfois même avec des pénalités sur le taux pour les clients qui décidaient de s’affranchir des règles imposées et d’aller voir ailleurs”, assure Sandrine Allonier, responsable des relations banques chez le courtier immobilier Vousfinancer.

Source

Challenges, Immobilier : Les conseils pour se lancer dans un prêt-relais en limitant les risques

Un emprunteur peut demander un prêt-relais s'il vient de trouver la maison de ses rêves et ne veut pas que l'occasion lui passe sous le nez. En attendant de vendre son premier bien, il va devoir payer l'ancienne mensualité et la mensualité de sa nouvelle acquisition en même temps. Plus il vendra vite, mieux ce sera. Le prêt-relais classique peut s'avérer risqué. Mais en général, les banques refusent ce type d'opération dans les zones non tendues, c'est-à-dire là où l'offre est largement supérieure à la demande et dans les régions sinistrées au niveau immobilier, assure Marie-Pascale Tribotté de chez Vousfinancer. Et il existe de nouvelles formules de prêt-relais plus avantageuses et peu onéreuses : le prêt-relais achat revente et le prêt-relais rachat. Explications et conseils de Sandrine Allonier, Directrice des relations banques chez Vousfinancer.

Source